Accueil emploi & metiers dans l'ess en basse-normandie
La formation, l'emploi et les métiers de l'Économie Sociale et Solidaire en Basse-Normandie
 
Accueil » L'Economie sociale » Portraits de salarié(e)s bas-normand(e)s de l'économie sociale et solidaire » Emmanuelle, chargée de communication d'un réseau d'éducation à l'environnement
 

Emmanuelle, chargée de communication d'un réseau d'éducation à l'environnement

Interview d'Emmanuelle PRUNEAUD, Animatrice de réseau chargée de la communication au sein du GRAINE Basse-Normandie.

Pourriez-vous décrire votre métier au sein de la structure ?

" J'ai deux missions principales liées l'une à l'autre : J'assure l'animation du réseau d'éducation à l'environnement par la réalisation et le suivi de projets partagés avec les adhérents. Et je mets en place des outils de communication internes et externes en veillant à la cohérence des contenus et formes de communication, j'assure la veille et la diffusion des informations en lien avec l'éducation à l'environnement .Ces missions ont pour objectif d'assurer la promotion et la valorisation du réseau en interne et en externe."

Quel a été votre parcours pour y arriver ?

" Après mon BAC j'ai fait un DUT Communication d'entreprise. J'ai ensuite travaillé près de 2 ans dans une commune en tant que chargée de l'organisation événementielle. Puis j'ai travaillé 5 ans dans le secteur de la grande distribution où j'ai, comme on dit, fait mes armes.  J'ai gravis quelques échelons partant d'un poste d'assistante commerciale pour devenir  responsable de la communication Intranet de l'entreprise. Mais, la question du sens de mon travail, des méthodes pratiquées et du pour qui et pour quoi je le faisais s'est posée."

"J'ai fait un bilan de compétences pour faire le point.  C'est ainsi que j'ai repris mes études afin d'avoir des connaissances en environnement et de prétendre à une double compétence communication/environnement qui, je l'avais vu lors de mes démarches, pouvait être recherchée dans le milieu associatif environnemental. J'ai donc fait une licence professionnelle en formation continue, puis un stage de 6 mois au Graine Basse-Normandie qui m'a ensuite embauchée en octobre 2007."

Quel sens ça a pour vous de travailler dans l’économie sociale et solidaire ?

"Le bilan de compétences  m'avait déjà conforté dans l'idée que je devais choisir un secteur d'activité qui me convienne et que c'était aussi important, voire plus important que le poste en lui-même.  Il m'a vite semblé qu'il fallait que je trouve une cohérence entre les valeurs que je défendais personnellement et la sphère professionnelle dans laquelle j'allais évoluer."

"Aujourd'hui mon travail me permet de lier ces deux aspects. La structure qui m’emploie  et le travail que je fais permettent de remettre l'humain au centre des décisions et des orientations. Voilà le sens qu'a pour mois l'économie sociale et solidaire.  Un fonctionnement démocratique où chacun peut s'exprimer et se faire entendre, des méthodes de travail participatives, cela donne du sens à mon travail et une motivation plus profonde pour l'exercer."